Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Haïti: l'élection présidentielle a du plomb dans l'aile

Port-au-Prince - Douze candidats à l'élection présidentielle en Haïti, dont les favoris Mirlande Manigat et Michel Martelly, ont réclamé dimanche l'annulation du scrutin. Ils ont dénoncé "des fraudes et des irrégularités" visant à favoriser le candidat du parti au pouvoir.
Ces candidats, parmi lesquels des favoris tels Mirlande Manigat, le chanteur populaire Michel Martelly ainsi que Jacques-Edouard Alexis, ont dénoncé dans une déclaration commune "un complot du gouvernement et du Conseil électoral provisoire (CEP) pour trafiquer les élections au profit du candidat du parti au pouvoir".
Ils ont fait cette déclaration devant des partisans dans un hôtel de Port-au-Prince, a constaté un journaliste de l'AFP sur place, après que plusieurs incidents sont survenus dans des bureaux de vote de plusieurs villes.
Critique auparavant
"Il ne s'agit pas uniquement de fraudes, c'est un véritable scandale, un véritable kidnapping des élections", avait plus tôt dit le porte-parole de Mme Manigat, Patrice Dumond. Mme Manigat avait déjà évoqué le risque de fraudes plusieurs jours avant la consultation.
Près de 5 millions d'Haïtiens étaient appelés à choisir dimanche leur nouveau président entre 18 candidats.
Jude Célestin, protégé du président sortant, est le candidat du parti au pouvoir.
Plusieurs blessés
Les opérations de vote ont déjà été annulées dimanche dans deux villes du nord d'Haïti, suite à des violences qui ont fait au moins deux blessés, tandis qu'un centre de vote a été saccagé à Port-au-Prince.
"Une trentaine de personnes sont arrivées d'un coup et ont tout saccagé. Ils n'avaient pas leurs noms sur les listes et ne pouvaient pas voter", a expliqué le superviseur adjoint du centre, Peteckson Rénévil.
A Petit-Goâve, au sud-ouest d'Haïti, la police a tiré en l'air pour disperser la foule, a indiqué la mission de l'ONU dans le pays (MINUSTAH).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.