Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Port-au-Prince - "La communauté internationale va se retirer d'Haïti et le pays ne va pas bénéficier de l'appui et de ressources internationales si la volonté populaire n'est pas respectée", a prévenu l'ONU. Les résultats préliminaires des élections doivent être annoncés le 7 décembre.
"Si la volonté du peuple est respectée et reconnue par le Conseil électoral haïtien, il n'y aura aucun problème, la communauté internationale va s'engager et aider le nouveau gouvernement à faire face à des défis énormes", a promis Edmond Mulet, le chef de la mission de l'ONU en Haïti.
Un groupe de douze candidats à la présidence continue d'exiger l'annulation du premier tour des élections présidentielle et législatives du 28 novembre, marquées par des incidents meurtriers et des fraudes en faveur du candidat du pouvoir en place, Jude Célestin.
"Nous continuons de faire confiance aux membres du Conseil électoral, nous verrons s'ils sont à la hauteur des circonstances et s'il n'y aura ni intimidation ni argent qui les feront changer", a ajouté M. Mulet.
Un climat de tension règne en Haïti où les manifestations publiques pour réclamer le départ du président René Préval sont désormais interdites.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS