Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Haïti: le Conseil électoral va recompter - nouvelles manifestations

Port-au-Prince - Le Conseil électoral provisoire haïtien (CEP) va procéder à une vérification des procès-verbaux de l'élection présidentielle. Le scrutin est contesté par les partisans du candidat Michel Martelly, éliminé pour le second tour. De nouvelles manifestations ont eu lieu jeudi dans tout le pays.
Le processus de vérification sera exécuté en présence d'une commission mixte. Celle-ci sera composée du CEP, des candidats à la présidence concernés, des observateurs nationaux et internationaux ainsi que des partenaires de la communauté internationale, a indiqué jeudi le Conseil électoral dans un communiqué.
Le CEP demande aux trois candidats concernés par la crise, Mirlande Manigat, Michel Martelly et Jude Célestin, d'appeler leurs partisans au calme. Il demande également à la police d'assurer la sécurité.
Aéroports et écoles fermés
La situation était toujours très tendue jeudi en Haïti. De nouvelles manifestations ont éclaté dans certains quartiers de la capitale et dans les principales villes du pays. Des partisans de Michel Martelly continuaient de réclamer le retour dans la course de leur candidat.
Les vols internationaux sur Port-au-Prince restaient suspendus et les administrations, écoles et banques étaient toujours fermées dans la capitale, a constaté un journaliste de l'AFP. Au total, quatre personnes ont été tuées mercredi dans le pays et le siège du parti au pouvoir, Inite, a été brûlé.
L'Organisation des Etats américains (OEA) et le Marché commun de la Caraïbe (Caricom), qui mènent une mission d'observation du processus électoral, ont rappelé que "les résultats publiés sont préliminaires et non définitifs", en attendant les éventuelles contestations.
Paris appelle à la prudence
Mardi, le Conseil électoral a annoncé que le deuxième tour, le 16 janvier, opposerait l'ex-Première Dame Mirlande Manigat (31% des voix) au candidat du pouvoir Jude Célestin (22%). Michel Martelly a obtenu 21% des voix.
Les violences ont amené jeudi la France à inviter ses ressortissants en Haïti à limiter leurs déplacements "jusqu'au rétablissement de l'ordre public".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.