Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une ressortissante suisse qui travaillait pour la Fondation Black Rain Group, a été assassinée en Haïti pour des raisons encore inconnues. Deux suspects ont été arrêtés. Il s'agirait de bénévoles locaux ayant été employés par l'oeuvre d'entraide.

La fondation a été informée par la police locale mercredi du décès de sa collaboratrice, a-t-elle indiqué, confirmant une information du "Blick". Le corps de la femme aurait déjà été découvert le 22 mai. Une autopsie est en cours pour clarifier les circonstances de sa mort.

Suite à ce "décès tragique", Black Rain Group, dont le siège est à Zurich, a provisoirement fermé son site Internet et "examine en profondeur la question de la présence sur le terrain", a-t-il indiqué.

L'organisation, fondée par le Suisse Bruno Stettler, est active en Haïti depuis le tremblement de terre qui a frappé le pays début 2010. Elle vient en aide principalement aux orphelins et aux personnes âgées.

ATS