Navigation

HabitatDurable, un pendant aux propriétaires bourgeois

HabitatDurable ne veut pas laisser le logement au seul lobby des propriétaires bourgeois (archives). KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS sda-ats
Ce contenu a été publié le 02 juin 2018 - 17:29
(Keystone-ATS)

Après 30 ans d'existence, l'association HabitatDurable veut se développer. Elle a mis en consultation samedi lors de son assemblée à St-Gall une stratégie visant à en faire une véritable alternative aux propriétaires fonciers bourgeois.

Cette Stratégie 2025 a pour but de faire passer l'association, qui souhaite gagner en influence au niveau politique, de quelque 13'500 membres aujourd'hui à 25'000. Elle propose tout un éventail de mesures pour se faire connaître, notamment en communiquant davantage et en se positionnant de manière plus tranchée, déclare l'association dans un communiqué samedi.

"Nous avons sans doute placé la barre très haut", a déclaré lors de l'assemblée la présidente, la conseillère nationale Claudia Friedl (PS/SG), citée dans le communiqué. HabitatDurable compte huit sections, dont deux en Suisse romande depuis 2009. L'une couvre Neuchâtel et l'autre le reste des cantons francophones. En Suisse alémanique, elle est connue sous le nom "Hausverein Schweiz".

L'association combat l'utilisation du sol et des bâtiments à des fins spéculatives. Elle encourage la conservation, l'entretien et la rénovation des bâtiments et des espaces annexes dans le respect des perspectives écologiques, sociales et patrimoniales.

HabitatDurable veut soutenir les propriétaires immobiliers soucieux d'éthique sociale et d'écologie. Elle les conseille dans leurs choix en matière de construction et de rénovation, en particulier dans le domaine de l'énergie. La question des rapports équitables entre propriétaires et locataires entre également dans ses préoccupations.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.