Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Américaine Kendra Harrison espère battre son record du monde du 100 m haies (12''20) vendredi lors du meeting de Monaco.

Elle a indiqué ne pas se fixer de limite, sur sa distance fétiche comme sur d'autres épreuves où elle souhaite s'aligner à l'avenir.

Battre son record du monde du 100 m haies sur la piste de la Principauté, à quelques jours des Mondiaux de Londres (4-13 août) ? "C'est possible", a lancé Harrison lors d'une conférence de presse à Monaco. L'athlète américaine, qui a approché en Hongrie le 4 juillet dernier sa marque planétaire en 12''28, est revenue sur sa progression fulgurante, qui l'incite à refuser de se fixer la moindre limite chronométrique. "Il y a quelques années, on pensait qu'il était impossible de descendre sous les 12 secondes", s'est-elle souvenu. Mais "avec mon coach (Edrick Floréal, ndlr), désormais, on y pense, en étudiant les améliorations techniques à apporter lors du franchissement des haies", a révélé l'étudiante de l'Université du Kentucky.

L'éclectique Harrison, qui s'était illustrée à ses débuts sur les haies basses du 400 m, épreuve qu'elle ne pratique plus depuis deux ans et demi, a également confié qu'elle ne repoussait pas l'idée de revenir à cette distance, pour tenter le doublé des haies aux Mondiaux 2019, ce qui constituerait une première.

ATS