Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant pétrolier Halliburton a vu ses bénéfices multipliés par près de 20 sur un an au deuxième trimestre, au gré d'une solide croissance du marché énergétique américain. (archives)

KEYSTONE/AP/MATTHEW BROWN

(sda-ats)

Le groupe de services pétroliers américain Halliburton s'est dit optimiste lundi, invoquant une "solide" croissance du marché de l'énergie en Amérique du nord et un redressement à l'horizon dans les autres régions.

Cet optimisme fait suite à une performance trimestrielle conforme aux attentes: le bénéfice net est ressorti à 511 millions de dollars au deuxième trimestre, contre 28 millions à la même période un an plus tôt.

Rapporté par action et ajusté des éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, ce bénéfice est de 58 cents, soit exactement ce qu'attendaient en moyenne les analystes financiers.

Les profits auraient pu être plus importants si Halliburton n'avait pas eu à inscrire une charge de 265 millions de dollars dans ses comptes trimestriels, liée principalement à des dépréciations d'actifs au Venezuela, pays confronté à des difficultés économiques et à des tensions politiques.

Porté par l'Amérique du nord, 68% des revenus, le chiffre d'affaires a bondi de 24% à 6,1 milliards de dollars, 30 millions de plus que ce qui était anticipé.

"L'Amérique du nord a eu une solide performance ce trimestre. C'est le marché énergétique qui enregistre la plus forte croissance dans le monde", a expliqué le PDG Jeff Miller, cité dans le communiqué. La hausse des revenus dans cette région a été de 47% sur un an et de 9% comparé au premier trimestre, à 3,8 milliards de dollars, principalement en raison d'une forte activité. Le nombre de puits pétroliers forés a par exemple augmenté de 16%, indique Halliburton.

Le groupe américain se dit par ailleurs "en bonne position pour tirer profit du redressement (du marché) international". Les recettes générées sur ces marchés ont augmenté de 4% comparé au premier trimestre, à 2,3 milliards de dollars.

Halliburton développe des technologies destinées à l'exploration et au forage de puits pétroliers ainsi qu'à la construction de plateformes.

Après avoir souffert de la chute des cours du pétrole qui avait contraint les majors pétrolières à demander une baisse importante des prix à leurs fournisseurs, Halliburton a retrouvé des couleurs avec la solidité de l'économie américaine et le rebond des prix.

"Notre stratégie fonctionne", souligne Jeff Miller.

A Wall Street, le titre gagnait 0,53% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS