Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rafael Nadal s'est refait une santé à Hambourg. L'Espagnol, qui restait sur une grosse déconvenue à Wimbledon (défaite au 2e tour), a remporté le titre en battant l'Italien Fabio Fognini (7-5 7-5).

Rien n'a toutefois été simple pour Nadal contre l'un des joueurs qui ne le craint plus sur terre battue. Battu deux fois cette année par Fognini, le Majorquin a eu besoin de 2h34 pour sortir vainqueur de cet âpre combat, lors duquel il a notamment dû sauver deux balles de deuxième set.

Disputée dans une ambiance électrique, cette finale a été marquée par un accrochage entre les deux joueurs. Toujours aussi impulsif, Fognini s'en est pris vertement à Nadal lors d'un changement de côté, lui reprochant de prendre trop de temps entre les points. Nadal lui a rétorqué qu'il ferait mieux d'aller s'asseoir sur sa chaise.

Sacré grâce à sa meilleure gestion des moments chauds, Nadal a conquis un titre qui lui fera du bien au moral, à défaut de le faire bondir au classement ATP puisqu'il ne va gagner qu'une place pour s'établir au 9e rang mondial.

Après Stuttgart et Buenos Aires - deux autres tournois "mineurs" -, il s'agit du 3e titre de l'année pour l'Espagnol, du 67e de sa carrière sur le circuit. A noter aussi que Nadal ne s'était plus imposé à Hambourg depuis 2008, quand le tournoi se déroulait encore mai et qu'il avait battu Roger Federer en finale.

ATS