Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans l'émission "Le Grand Jury" (RTL-Le Figaro-LCI), diffusée dimanche matin, Marie Le Pen avait estimé que la France avait été "malmenée dans les esprits depuis des années".

KEYSTONE/AP/THIBAULT CAMUS

(sda-ats)

"On ne peut plus douter" que Marine Le Pen soit d'extrême droite, a déclaré Benoît Hamon au lendemain de propos polémiques de la cheffe du FN sur la rafle du Vél d'Hiv. Ces déclarations de la candidate à la présidentielle française ont suscité l'indignation.

La France n'est pas responsable de la rafle du "Vel d'Hiv", au cours de laquelle plus de 13'000 juifs furent arrêtés en 1942, a estimé dimanche Marine Le Pen.

"Je pense que, de manière générale, plus généralement d'ailleurs, s'il y a des responsables, c'est ceux qui étaient au pouvoir à l'époque, ce n'est pas LA France. Ce n'est pas LA France", a ajouté la présidente du Front national (FN).

Sur RTL, le candidat socialiste à la présidentielle a critiqué son opposante frontiste qui "n'aime pas l'Histoire". "Le président de la République, Jacques Chirac, a fait un choix important, en rupture avec ce qui avait pu être dit auparavant. Moi je l'approuve et c'est le sens de l'Histoire," a-t-il poursuivi.

"Un détail de l'Histoire"

Pour le ministre français des Affaires étrangères, Marine Le Pen "vient à nouveau de montrer son vrai visage". "Pour Mme Le Pen comme pour son père, la honte du Vél d'Hiv, c'est au fond un détail de l'Histoire, mais un détail tragique", a réagi Jean-Marc Ayrault lundi sur France Inter.

Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, Philippe Poutou, a quant à lui estimé sur BFMTV et RMC que "ça ne change pas, le parti reste le même".

"Dans l’entourage, même s’ils ne sont pas forcément dans le FN, il y a une frange très fasciste, très dangereuse qui tourne autour," a développé le candidat-ouvrier.

La responsabilité de l'Etat français dans la déportation des juifs, longtemps passée sous silence dans la France de l'après-guerre, a été reconnue en 1995 par le président Jacques Chirac. Ce dernier rompait alors avec la position de ses prédécesseurs.

Remise en cause récurrente

"Marine Le Pen ne conteste rien de ce qui a été choquant ou atroce de cette période, elle dit juste que ce n'est pas la France qui est en cause," a tenté d'expliquéer lundi Nicolas Bay sur Public Sénat et Sud Radio.

Selon le secrétaire général du FN, "si on dit que la France est responsable de ce qui s'est passé pendant la seconde guerre mondiale, ça revient à donner une légitimité au gouvernement de Vichy et c'est extrêmement dangereux".

Plusieurs dirigeants du Front national ont remis en cause ces dernières années la responsabilité de l'Etat français dans la déportation de juifs, à l'image du fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen, qui en 2010 a jugé scandaleux de rendre responsable le maréchal Pétain de la "persécution" des juifs.

"Contraire à la vérité historique"

Israël a également condamné lundi les propos de la présidente du Front national. "Cette déclaration est contraire à la vérité historique telle qu'elle a été exprimée par les déclarations des présidents français, qui ont reconnu la responsabilité de l'État pour le sort des juifs français qui ont péri dans la Shoah", déclare une porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Michal Maayan, dans un communiqué.

Plus de 13'000 juifs avaient été arrêtés puis déportés au cours de la rafle du Vel d'Hiv.

"La France malmenée"

Dans l'émission "Le Grand Jury" (RTL-Le Figaro-LCI), diffusée dimanche matin, Marie Le Pen avait estimé que la France avait été "malmenée dans les esprits depuis des années".

Ses déclarations ont provoqué l'indignation de l'union des étudiants juifs de France, qui a dénoncé des propos "révisionnistes", s'inscrivant "dans la lignée révisionniste du Front national".

Christian Estrosi (républicain) a estimé que la candidate rejoignait "son père sur le banc de l'indignité et du négationnisme". Emmanuel Macron (En Marche!) a lui évoqué sur BFM TV "une faute grave".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS