Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bill O'Reilly présentait "The O'Reilly Factor" diffusée en semaine sur la chaîne américaine Fox News à 20h00 depuis plus de 20 ans (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

La chaîne américaine Fox News a annoncé mercredi le départ de Bill O'Reilly. Son présentateur vedette, l'un des plus populaires des Etats-Unis, a été accusé à plusieurs reprises de harcèlement sexuel.

"Après un examen exhaustif des accusations, la société et Bill O'Reilly se sont mis d'accord pour que Bill O'Reilly ne revienne pas à Fox News".

Bill O'Reilly, 67 ans, star de l'émission The O'Reilly Factor diffusée en semaine sur Fox News à 20h00 depuis plus de 20 ans, devait initialement retrouver ses millions de fans lundi, après des vacances en Italie. Il a brièvement rencontré le pape mercredi, selon l'Osservatore Romano.

Il est parti en vacances après que le New York Times a révélé que M. O'Reilly et Fox avaient versé quelque 13 millions de dollars à cinq femmes moyennant leur silence et leur renoncement à des poursuites contre lui pour harcèlement sexuel.

Soutenu par Donald Trump

Le président Donald Trump avait alors ouvertement appuyé le présentateur, qui a plusieurs fois interviewé le milliardaire républicain et passe pour son ami. "C'est un homme bien", avait-il déclaré, "je pense qu'il n'a rien fait de mal".

De nombreux annonceurs s'étaient néanmoins retirés de l'émission depuis les révélations du New York Times. Les téléspectateurs restaient eux fidèles au rendez-vous quotidien. Le présentateur vedette avait signé récemment un nouveau contrat pluriannuel avec la chaîne, d'une valeur de plus de 20 millions de dollars par an.

Bill O'Reilly n'a jamais démenti l'existence d'allégations de harcèlement sexuel, mais leur a nié tout fondement. Il avait indiqué que sa notoriété le rendait "vulnérable à des poursuites par des individus qui veulent de l'argent pour éviter toute publicité négative".

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS