Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Harvey Weinstein est accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel (archives).

KEYSTONE/AP Invision/JORDAN STRAUSS

(sda-ats)

Le magnat d'Hollywood, Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel, a été licencié dimanche par le conseil d'administration de la maison de production qu'il a cofondée, selon la Weinstein Company. Il s'était mis en "congé" jeudi, après avoir présenté des excuses.

"A la lumière de nouvelles informations qui ont éclaté ces derniers jours sur la mauvaise conduite d'Harvey Weinstein, les directeurs de la Weinstein Company - Robert Weinstein, Lance Maerov, Richard Koenigsberg et Tarak Ben Ammar - ont décidé, et ont informé Harvey Weinstein, que son travail à la Weinstein Company était terminé, avec effet immédiat", a annoncé la direction.

Le licenciement d'Harvey Weinstein, l'un des producteurs les plus puissants d'Hollywood, intervient trois jours après la publication dans le New York Times d'une enquête révélant une série d'accusations de harcèlement sexuel à son encontre.

Le producteur est accusé par plusieurs femmes, dont les actrices vedettes Ashley Judd et Rose McGowan d'avoir tenté de les masser, de les avoir forcées à le regarder nu ou d'avoir promis de favoriser leur carrière contre des faveurs sexuelles.

Selon le New York Times, l'homme de 65 ans a conclu huit règlements à l'amiable pour des montants compris entre 80'000 et 150'000 dollars avec des femmes l'accusant de harcèlement sexuel et de contact physique non désiré.

Cofondateur, avec son frère Bob, des maisons de production Miramax et de The Weinstein Company, il a accumulé les récompenses les plus prestigieuses du septième art, à Cannes ou aux Oscars notamment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS