Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une presse britannique dithyrambique à l'exception du Guardian

KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH

(sda-ats)

Le prince Harry et Meghan ont entamé dimanche leur nouvelle vie de couple après leur mariage à Windsor. Mais ils devront encore attendre avant de partir en voyage de noces.

Les nouveaux duc et duchesse de Sussex effectueront en effet dès mardi leur premier engagement officiel en se joignant au prince Charles dans les jardins du palais de Buckingham pour un événement consacré aux organisations caritatives.

"Merci à tous ceux qui sont venus à Windsor et à ceux qui ont suivi" le mariage, a tweeté dimanche le compte officiel de la famille royale en publiant des photos de la foule en liesse.

Samedi soir, Harry et Meghan ont retrouvé 200 amis proches et membres de la famille pour une réception organisée par le prince Charles au manoir de Frogmore House, proche du château.

Harry y a conduit lui-même la mariée dans une Jaguar Type-E décapotable avec comme numéro d'immatriculation E190518, la date du mariage. Meghan, vêtue d'une robe en crêpe de soie signée Stella McCartney, y a prononcé un discours, se démarquant ainsi encore une fois de la tradition.

Plusieurs célébrités ayant assisté à la cérémonie de mariage, dont George Clooney et Serena Williams, étaient présentes à la fête, ponctuée d'un feu d'artifice qui a illuminé Windsor.

"Un triomphe" selon la presse

La presse britannique revenait dimanche abondamment sur le mariage, rivalisant de dithyrambes pour commenter la cérémonie.

"Sous un resplendissant soleil de mai, le mariage du nouveau duc et de la duchesse de Sussex a été un reflet de leur personnalité: un couple détendu, gracieux, glamour et adorable. C'était un triomphe", a écrit le Sunday Telegraph, publiant en Une une photo du couple s'embrassant devant la chapelle St George.

"La mariée était sublime", ajoutait le journal conservateur, selon qui même "Disney n'aurait pas pu créer meilleure princesse".

"Le meilleur de tous les mariages royaux", a osé de son côté The Sun on Sunday, jugeant que cette union constituait un "changement historique" pour la monarchie. "C'était un jour qui restera longtemps dans nos mémoires - et c'était un merveilleux symbole du pays que nous sommes devenus".

Et le Sunday Mirror de renchérir sur ce thème en estimant que ce mariage avait su incarner le "Royaume-Uni d'aujourd'hui: moderne, multi-culturel, multi-racial".

L'ombre du Brexit

Moins enthousiaste, le Guardian appelait dans un éditorial à ne pas exagérer l'éventuel impact de cette union. Certes modernes, par rapport à leurs parents, Harry et Meghan ne sont en rien "révolutionnaires", a noirci le journal, notant que la mariée a "abandonné" sa carrière, et que le prince Harry "n'a pas montré qu'il souhaitait en avoir une".

"Comme pour tous les mariages, il y a un sentiment de renouveau et même d'optimisme", a-t-il nuancé, avant d'ajouter: "Mais demain, le Brexit sera toujours là".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS