Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les automobilistes ont passé nettement plus de temps dans les bouchons en 2011. On a comptabilisé 19'149 heures d'embouteillages sur les autoroutes suisses, en hausse de 20% sur un an. La faute à plusieurs tronçons saturés et à une augmentation du nombre de véhicules.

Le contournement nord de Zurich-Winterthour est le plus touché par les embouteillages. Sur l'ensemble de l'année, il n'y a eu que 16 jours sans bouchon. Les contournements de Genève et Lausanne sont aussi fortement surchargés.

Au Gothard, les portails sud et nord du tunnel ont connu respectivement 182 et 150 jours de bouchon. Les encombrements caractéristiques des périodes de vacances, qui survenaient généralement le week-end, s'étendent de plus en plus sur des semaines entières, souligne l'Office fédéral des routes (OFROU), dans son rapport annuel intitulé "trafic et disponibilité des routes nationales".

Surcharge de trafic

Dans le détail, les embouteillages ont le plus souvent été causés par des surcharges de trafic (15'810 heures, en hausse de 34%). Les bouchons imputables aux accidents ont augmenté de 4% pour atteindre 2112 heures. Ceux occasionnés par des chantiers ont en revanche diminué de 14% à 1642 heures: un progrès à mettre au crédit d'une meilleure gestion, assure l'OFROU.

Pour réduire les embouteillages, la Confédération compte sur le programme d'élimination des goulets d'étranglement, précise l'OFROU.

En Suisse romande, l'utilisation de la bande d'arrêt d'urgence entre Ecublens et Morges (VD) à titre de projet pilote s'est avérée concluante, estime l'OFROU. La circulation est désormais "nettement plus fluide" sur ce tronçon et les accidents ont diminué de 70%.

Accidents

De manière générale, le trafic a doublé depuis 1990. C'est sur l'A1 entre Genève et Lausanne ainsi qu'entre Berne et Winterthour que les volumes sont les plus importants.

Les chiffres concernant les accidents sont en léger recul par rapport aux années précédentes. En 2011, ils ont été 1861 à causer des dommages corporels et ont impliqué 2714 personnes. Trente-sept d'entre elles sont décédées, 327 ont été grièvement blessées et 2350 légèrement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS