Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les PME restent le principal moteur de l'activité de fusions et acquisitions en Suisse, relève Deloitte (archives).

KEYSTONE/MARA TRUOG

(sda-ats)

Le climat d'incertitude n'a pas pesé sur les fusions et acquisitions impliquant des petites et moyennes entreprises (PME) suisses en 2016. Le nombre de transactions est passé de 176 à 191 en l'espace d'un an.

L'activité "inbound" - soit les sociétés étrangères ayant acquis une PME suisse - a crû de 44% à 69 transactions. Elle a ainsi été le principal moteur de la croissance des fusions et acquisitions impliquant des PME helvétiques, indique une étude du cabinet de conseils Deloitte publiée mardi.

Dans le même temps, les transactions de type "outbound" (achats d'entreprises étrangères) ont augmenté de 13% à 61 transactions. En revanche, les fusions et acquisitions domestiques ont reculé pour la quatrième année consécutive, de 18%, également à 61 transactions.

Malgré les nombreux défis auxquels est confrontée l'économie suisse, comme le franc fort ou la pression sur les marges, Deloitte table pour l'année en cours sur une poursuite de l'élan constaté l'an dernier. Les PME disposant d'un financement solide privilégieront les transactions favorisant leur croissance, d'autant qu'elles bénéficient de conditions de taux favorables.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS