Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les quelque 40'000 habitants de Bellinzone ne verront pas les salaires des membres de leur exécutif augmentés (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

L'exécutif de Bellinzone ne coûtera pas plus cher aux citoyens. Ces derniers ont rejeté dimanche à 58% une hausse des salaires du syndic, du vice-syndic et des cinq conseillers municipaux.

Le projet d'augmenter les salaires de l'exécutif de la capitale du Tessin était combattu par un référendum lancé tant par le Mouvement pour le socialisme (MPS) que par l'UDC et la Lega. Il prévoyait que le syndic perçoive un salaire annuel de 120'000 francs, le vice-syndic de 95'000 francs et les cinq conseillers municipaux de 80'000 francs chacun.

Aujourd'hui, ces salaires sont de 55'000, respectivement 37'000 et 35'000 francs. Les autorités justifiaient la hausse par la fusion des communes de l'agglomération de Bellinzone qui a vu doubler le nombre d'habitants du chef-lieu, à plus de 40'000.

Selon les opposants, les autorités exécutives auraient gagné le double du salaire médian du canton pour un taux d'activité estimé à quelque 70%. Dimanche, les citoyens ont dit non au nouveau règlement salarial par 6636 voix contre 4739. La participation a atteint 43,1%, a indiqué la chancellerie communale dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS