Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les salaires réels en Suisse augmenteront en 2011 dans une fourchette comprise entre 0,9 et 1,9%, pour une hausse nominale de 1,5 à 2,5%. La centrale syndicale Travail.Suisse tire du coup un bilan "globalement satisfaisant" des négociations salariales de l'automne.
La progression permet de renouer avec une croissance après une "ronde nulle" cette année, à savoir des accords salariaux conventionnels intégralement mangés par un renchérissement de 0,7%, a indiqué Travail.Suisse lundi à Berne. En 2009, les salaires réels avaient augmenté de 2,6%, grâce au recul des prix constaté alors.
Pour l'an prochain, Travail.Suisse table sur un taux d'inflation de 0,6% pour établir sa prévision de progression réelle des salaires. De son côté, la Banque nationale suisse (BNS) attend seulement 0,4%, une référence plus largement admise qui pousse ainsi les hausses réelles escomptées entre 1,1 et 2,1%.
RattrapageEn août, au moment de poser ses revendications, Travail.Suisse avait demandé des hausses de salaires comprises entre 0,5 et 3% selon les branches. L'objectif des négociations, placées sous le signe du fort redressement de l'économie helvétique, consistait notamment à rattraper le retard salarial accumulé depuis 2004.
Avec l'augmentation annoncée l'an prochain, les salariés auront cumulé une progression en termes réels pouvant atteindre 4,5% en trois ans. Des taux qui assurent le développement du pouvoir d'achat des ménages, à l'exemple des hausses obtenues en 2009 qui ont permis de soutenir la consommation privée cette année.
Augmentations généralesTravail.Suisse veut des augmentations générales afin que tous les travailleurs participent au redressement économique, a noté Susanne Blank. La centrale y voit le moyen d'éviter l'arbitraire et le favoritisme en l'absence d'un système salarial transparent au sein de l'entreprise.
Travail.Suisse réunit les fédérations Syna, transfair et Hotel & Gastro Union. L'organisation faîtière défend les intérêts de quelque 170'000 travailleurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS