Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

UBS anticipe une hausse du taux de vacance sur le marché des appartements à 1,7% d'ici juin 2018, après 1,5% à la mi-juin 2017 (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

En Suisse, la construction de nouveaux appartements s'est stabilisée à un niveau élevé et ne montre aucun signe d'affaiblissement. En revanche, la croissance de la population a nettement ralenti, ce qui fera encore augmenter les taux de vacance, prédit UBS.

Au cours des quatre derniers trimestres, quelque 54'000 autorisations de construire ont été délivrées, indique la banque aux trois clés dans une étude publiée mercredi. Le seul premier trimestre 2018 a même connu un pic de permis par rapport à la même période des trois années précédentes.

Or le rythme de construction ne suit pas celui de l'évolution démographique. Depuis le début de l'année, les flux migratoires se maintiennent à un faible niveau. En parallèle, l'activité de construction et de planification s'intensifie en Suisse romande (région lémanique, canton de Fribourg et Gros-de-Vaud) ainsi que le long du Rhin et en Suisse centrale.

En conséquence, les experts d'UBS tablent sur une hausse des taux de vacance, à 1,7% d'ici juin 2018, après 1,5% à mi-juin 2017, touchant essentiellement le marché des appartements locatifs. Pour juin 2019, la banque anticipe 1,8%.

L'an dernier, la population suisse a crû de 0,7%, rappelle UBS, soit la plus faible progression de la décennie. En cause, le solde migratoire, qui a chuté en 2017 de 30% (ou 20'000 personnes) comparé à 2016. Les cantons de Neuchâtel et du Tessin ont même enregistré un reflux de la population.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS