Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Swisscom a souffert de l'érosion des prix après 9 mois en 2011, affichant des ventes en repli de 4,9% sur un an à 8,54 milliards de francs. Le numéro un suisse des télécommunications a néanmoins accru son bénéfice net de 8,4% à 1,53 milliard, en raison d'effets uniques.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) s'est pour sa part amoindri de 0,7% à 3,52 milliards de francs, a annoncé mercredi l'opérateur établi à Berne. La croissance de la clientèle et des volumes, chiffrée à 343 millions, n'a pas permis de compenser l'érosion des prix dans les activités principales en Suisse, qui a elle atteint 438 millions.

La hausse du bénéfice net reflète une provision constituée l'an passé dans le cadre d'une procédure judiciaire en Italie relative à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) engagée contre la filiale Fastweb et un produit unique de 56 millions d'euros (69,35 millions de francs), suite au règlement d'un litige opposant cette même société à un concurrent.

Pour l'ensemble de l'exercice en cours, Swisscom estime que les perspectives financières demeurent inchangées. L'opérateur prévoit toujours le versement d'un dividende d'au moins 21 francs par action.

ATS