Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hausse du commerce en ligne de produits thérapeutiques illégaux

La qualité des médicaments saisis était problématique dans la moitié des cas (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les Suisses commandent toujours plus de médicaments et de substances dopantes par internet: 87% des colis saisis à la mi-octobre contenaient des produits stimulant l'érection. Une partie renfermait des composants dangereux pour la santé.

La Suisse a participé à la semaine d'action conte le commerce illégal de produits thérapeuthiques "Pangea XI". Dans ce cadre, l'Administration fédérale des douanes (AFD), Swissmedic et Antidoping Suisse ont procédé au contrôle de plus de 1000 colis au centre postal de Zurich-Mülligen.

Parmi eux, 304 envois ont été saisis, car ils contenaient des substances thérapeutiques et dopantes illégales, ainsi que l'a communiqué mardi l'Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic).

Pas moins de 87% de ces envois contenaient des produits érectiles. Sur l'ensemble de l'année 2018, la part de ce type de produit constituait 59% des saisies. Or ce taux a doublé en l'espace de quelques années, indique le communiqué.

L'AFD et Swissmedic ont intensifié leur collaboration, ce qui participe aussi de cette hausse. Les deux instances appliquent depuis quelques mois une procédure simplifiée pour les saisies. Celle-ci vise en particulier les substances stimulant l'érection.

Qualité douteuse

La qualité de nombreux produits est également en cause. Sur 100 analyses effectuées, la moitié des substances examinées environ se sont révélées problématiques. Les principes actifs étaient surdosés, non déclarés ou encore différents de la composition déclarée. Certains des produits examinés contenaient encore d'autres substances comme des antibiotiques, des immunosuppresseurs ou encore des métaux lourds.

Les fournisseurs illégaux deviennent de plus en plus créatifs et sans scrupules, note encore le communiqué. Des substances chimiques non déclarées ont par exemple été découvertes cette année dans des barres chocolatées et dans un cœur en chocolat.

Au total, 62 pays participent à cette action. Sur le plan mondial, ce sont en tout 10 millions d'unités de produits illégaux ou falsifiés qui ont été séquestrés. Les autorités ont pu encore identifier 27 sites internet étrangers illégaux à cette occasion. Elles ont entrepris des démarches pour obtenir la fermeture de ces sites.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.