Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - De plus en plus de personnes en Suisse sollicitent une aide médicale en raison d'une dépression, indique lundi l'Office fédéral de la santé publique. Sur mille consultations en 2008, treize concernaient cette maladie psychique, selon une moyenne nationale.
Les données du réseau de surveillance "Sentinella" extrapolées à l'ensemble de la Suisse montrent qu'environ 345'000 "visites médicales liées à une dépression" ont été recensées en 2008 chez un généraliste, a indiqué l'OFSP dans son dernier Bulletin.
Mais il existe de très nettes différences entre les régions: la Suisse romande (GE, JU, NE, VD, VS) arrive clairement en tête du "classement" de Sentinella: 21,1 cas déclarés par les médecins pour 1000 consultations, bien au-delà de la moyenne suisse (12,9/1000).
La région Fribourg-Berne est très proche de la moyenne nationale, la Suisse centrale est notée à 3,9 cas sur 1000. La région Grisons-Tessin ferme la marche avec 2,5 cas sur 1000.
Ces différences ne s'expliquent pas de manière évidente, reconnaît l'OFSP. L'office remarque tout de même une plus forte proportion de cas observés dans les zones urbanisées que dans les régions rurales.
Deux tiers de femmes
Autre différence notable soulignée par les médecins liés au système Sentinella: parmi les personnes sollicitant une première consultation pour dépression, deux tiers sont des femmes.
Cela vaut avant tout pour les dépressions d'intensité "légère". Lorsque l'on passe au degré "moyen", puis "sévère", les proportions ont tendance à s'équilibrer, poursuit l'OFSP.
En 2008, les étrangers représentaient 17,8% des premières consultations pour dépressions comptabilisées par l'OFSP. Ce chiffre est inférieur à la proportion d'étrangers résidant en Suisse (21,7%).
Les raisons de la hausse de demandes de consultations liées à cette maladie psychique ne son pas clairement identifiables. L'OFSP considère que l'on peut la lier "au fait que de plus en plus de personnes acceptent de solliciter une aide professionnelle en cas de trouble psychique."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS