Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La hausse prévue du prix des billets CFF suscite d'âpres négociations, le surveillant des prix ayant exprimé son désaccord avec une augmentation de certains tarifs. Le président de l'Union des transports publics (UTP), Peter Vollmer, garde toutefois espoir de parvenir à un compromis.
"Les négociations avec le surveillant des prix prennent cette année plus de temps que par le passé", a reconnu mercredi M. Vollmer, interrogé par l'émission de la télévision alémanique "10 vor 10". "Monsieur Prix a formulé des réserves sur certains points du réajustement", a-t-il ajouté, sans vouloir donner plus de détails.
M. Vollmer se montre néanmoins convaincu qu'un accord sera trouvé avec le surveillant des prix. "Mais il est possible que les chemins de fer doivent faire des concessions sur un point ou l'autre", a-t-il admis. Selon lui, il reste encore assez de temps pour s'entendre entre parties d'ici l'introduction des tarifs 2011 en décembre et, si cela ne devait pas être la cas, une bataille juridique serait alors lancée.
Les CFF et l'UTP ont annoncé une hausse de leurs tarifs pour décembre 2010. En moyenne, les billets CFF connaîtront un renchérissement de 6,4%. Les CFF justifient cette augmentation par l'expansion de leur offre ainsi que la nécessité d'acquérir du nouveau matériel roulant. Ils mettent également en avant le fait que leurs tarifs n'ont pas connu de hausse depuis trois ans.
Le bureau du surveillant des prix Stefan Meierhans et les CFF, qui ont confirmé que des pourparlers sont en cours, n'ont toutefois pas souhaité commenter ces négociations. Au cours des trois dernières années, Monsieur Prix s'est élevé à plusieurs reprises contre une hausse de tarifs des transports publics.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS