Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas pour la France. Après avoir battu le Kazakhstan (6-3), les joueurs tricolores n'ont pas pesé lourd face au Canada (2-7) au Championnat du monde.
Pour ce match, l'entraîneur français Dave Henderson avait laissé au repos Cristobal Huet et dû se passer du champion de Finlande, Yohann Auvitu, et de Bellemare (blessés). Sacha Treille, exclu dimanche pour une charge à la tête, purgeait le premier de ses quatre matches de suspension.
Après le premier tiers-temps, les Canadiens menaient déjà 4-1 malgré les prouesses du gardien Fabrice Lhenry (Rouen), qui a quand même repoussé 23 tirs. Les Canadiens se sont bien amusés après leur défaite contre les Etats-Unis. Le jeune Ryan Nugent-Hopkins (Edmonton Oilers) a réussi un doublé, tandis que Patrick Sharp (Chicago Blackhawks) a comptabilisé cinq points (un but et quatre assists).
Dans l'autre rencontre du groupe A, la Slovaquie a remporté son premier match du tournoi. Elle a dominé 4-2 les Etats-Unis, qui étaient invaincus jusqu'ici. Devant au score après seulement 47 secondes, les Slovaques ont tenu le choc en défense à l'image de leur capitaine et "géant" Zdeno Chara (2m05), élu meilleur homme du match. A noter que la Slovaquie n'avait plus battu la sélection américaine dans un championnat du monde depuis 2000.
A Stockholm, une rencontre s'est terminée pour la première fois aux tirs au but. L'exercice a souri à la République tchèque, qui s'est imposée 4-3 tab face à la Norvège. L'ancien attaquant de Lugano, Patrick Thoresen, a manqué la transformation de son tir au but pour les Norvégiens. Ce point sera tout de même précieux pour les Scandinaves, qui avaient perdu leurs deux premiers matches, contre la Suède et la Russie il est vrai.
Toujours dans ce groupe B, la Suède a dominé le Danemark 6-4. Malgré un relâchement dès la mi-match, quand les Danois sont revenus de 1-6 à 4-6, les Suédois n'ont pas été inquiétés. Loui Eriksson (Dallas Stars) et Viktor Stalberg (Chicago Blackhawks) ont chacun signé un doublé dans le premier tiers.
A l'instar de la Russie, la Suède est toujours invaincue dans ces joutes. Derrière ces deux équipes, la lutte s'annonce serrée entre la République tchèque, la Lettonie, la Norvège et l'Allemagne pour les deux autres places en quarts de finale.

ATS