Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Même avec une sélection B, les Russes tiennent toujours le haut du pavé aux Championnats d'Europe.
Ils ont raflé trois titres lors de la 3e journée à Helsinki, dont celui de l'inusable Yuriy Borzakovskiy, sorti vainqueur d'une jolie course tactique sur 800 m huit ans après son sacre olympique à Athènes.
L'équipe de Russie, pour mieux préparer les Jeux, a laissé à la maison pratiquement tous ses leaders, dont l'intégralité de ses champions du monde en titre. Mais son réservoir est tel, chez les femmes surtout, et la concurrence européenne parfois si peu aiguisée que la deuxième garniture du pays se charge sans problèmes de prendre le relais.
Parmi les rares anciens de l'équipe présents à Helsinki, le "vieux renard" Borzakovskiy a surgi de nulle part pour l'emporter sur le double tout de piste (1'48''91) après avoir dépassé trois concurrents dans la dernière ligne droite. Voilà une dizaine d'années que cet homme, qui ne court presque qu'en Championnat, est présent au plus haut niveau, avec un palmarès qui force le respect: un titre olympique, quatre podiums mondiaux et, désormais, un premier sacre européen.
Victoire russe également sur le 400 m haies dames avec Irina Davydova, qui bat au passage d'un dixième, en 53''77, la meilleure performance mondiale de l'année (MPM) qu'elle détenait déjà. Il s'agissait de la première MPM enregistrée à ces joutes. Elle est, paradoxalement, le fait d'une athlète qui n'avait jamais couru hors de son pays avant mars dernier. Désormais numéro 1 mondiale, Davydova (24 ans) avait un palmarès vierge jusqu'à présent.
Sur 800 m, Yelena Arzhakova s'est largement imposée, en 1'58''51. C'est le dixième titre européen remporté sur la distance par une Russe sur les seize dernières éditions.

ATS