Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hermès a préféré troquer son stand de Baselworld, ici en 2013, pour celui du SIHH (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Hermès fête sa première apparition au 28e Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève dans un contexte positif. La filiale horlogère du groupe de luxe français a affiché l'an dernier une forte croissance.

"Nous affichons une nette reprise dans le retail, c’est-à-dire dans nos propres magasins, qui représente entre 80 et 85% de nos ventes", a indiqué lundi à l'ats en marge du SIHH Laurent Dordet, patron de la marque depuis bientôt trois ans. "Ce réseau a progressé sensiblement, avec une croissance pratiquement à deux chiffres, que ce soit en chiffre d'affaires ou en volume".

La croissance a été tirée principalement par l'Asie dans son ensemble, mais de nombreux pays européens ont affiché une belle progression, précise M. Dordet. Ce dernier ne compte pas toutefois pas embaucher massivement. "Avec environ 300 employés, nous avons une capacité industrielle installée et nous sommes prêts à absorber une partie de la croissance", souligne-t-il. Des ajustements sont toutefois toujours possibles.

Réseau plus sélectif

Pour l'année en cours, le directeur général espère maintenir le bon "momentum" dans les gammes féminine et masculine. Il veut cependant croître encore davantage dans la collection pour hommes, plus récente et représentant environ 20% des ventes, afin de petit à petit "monter en mix".

Sur le plan organisationnel, la marque horlogère se trouve en pleine phase de restructuration de son réseau de distribution externe, qui compte à l'heure actuelle environ 400 portes. "Pour partie, ce réseau ne correspond plus entièrement à nos attentes", estime Laurent Dordet.

Chaque année, Hermès rend ainsi son réseau plus sélectif en fermant un certain nombre de points de distribution, qui ne correspondent plus à sa vision. "Le but est à terme de n’être plus présent que dans des points de vente représentant qualitativement nos produits et ayant des pratiques commerciales que nous contrôlons entièrement, c’est-à-dire sans discount ou marché gris par exemple", indique M. Dordet.

"Une nouvelle page"

Revenant sur le départ de la marque du salon rhénan Baselworld - où la marque exposait depuis 1995 - pour le SIHH, le dirigeant met avant tout en avant la volonté d'ouvrir une nouvelle page. "Nous étions arrivés au bout d'un cycle, marqué par une montée en puissance avec le pôle manufacturier que nous avons créé, mais aussi une montée en gamme, en savoir-faire".

"Nous voulions ouvrir ce nouveau chapitre avec le salon genevois, un peu plus exclusif, avec des marques un peu plus homogènes et avec lequel nous partageons beaucoup de valeurs", note M. Dordet. "Nous entrons au SIHH plutôt que nous ne quittons Baselworld", résume-t-il.

Une vision confirmée par Guillaume de Seynes, président du conseil d'administration de La Montre Hermès. "La collaboration avec les équipes de la foire de Bâle a été très bonne. Elles ont été des partenaires loyaux qui nous ont donné, à trois reprises, les espaces dont on avait besoin pour grandir", note ce dernier dans une interview accordée au Temps.

"Mais Hermès reste un acteur modeste dans le paysage horloger.. et nous n'intéressons peut-être pas tous les visiteurs de la foire", relève M. de Seynes. La vitrine genevoise permettra par ailleurs à la marque d'affirmer, conformément à sa stratégie suivie depuis une quinzaine d'années, qu'elle n'est plus seulement un groupe de luxe français, mais aussi un horloger suisse.

Pour mémoire, Hermès a fortement investi dans la production en prenant en 2006 une participation de 25% dans le fabricant neuchâtelois de mouvement horlogers Vaucher Manufacture Fleurier. La marque avait ensuite acquis le fabricant de cadrans chaux-de-fonnier Natéber en 2012, puis le spécialiste jurassien des boîtes de montres Joseph Erard l'année suivante.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS