Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une statue de Lénine, qui avait déjà été décapitée par un Russe en état d'ébriété, a perdu son torse lorsqu'un habitant du village de Moriakovski, en Sibérie, a voulu prendre un selfie. "Nous ne trouvons pas ça drôle", a commenté une source au sein de la mairie.

"Un jeune homme voulait se photographier avec Lénine, il est monté sur le piédestal de la statue puis a perdu l'équilibre et s'est rattrapé en se retenant à son torse", a expliqué à l'AFP un membre du cabinet du maire du village, qui a souhaité rester anonyme.

"Le torse de Lénine est tombé et lui aussi", a-t-il raconté. Il a ajouté que le jeune homme s'était cassé le poignet et la jambe, et se trouvait désormais à l'hôpital.

La statue, autrefois haute de 3 mètres, avait déjà perdu sa tête en mai lorsqu'un Russe, ivre, l'avait fait tomber en lui assénant des coups de marteau. Il ne reste désormais plus que les jambes de Vladimir Lénine sur la place centrale du village de Moriakovski, situé à une quarantaine de kilomètres de la ville sibérienne de Tomsk, a regretté ce responsable de la mairie, ajoutant que la statue devrait être intégralement détruite dans les jours à venir.

Ce n'est pas la première fois qu'une statue de Lénine est victime en Russie de la mode du selfie, ces autoportraits réalisés parfois dans des conditions hasardeuses. A Prokopievsk, dans la région de Keremovo, en Sibérie, une autre statue de Lénine s'est brisée en plusieurs morceaux sous le poids d'un Russe, lui aussi en état d'ébriété, lorsqu'il a voulu faire un selfie avec elle début juin.

ATS