Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux soldats allemands de la Force de l'OTAN au Kosovo (KFOR) et trois Serbes kosovars ont été blessés vendredi dans des affrontements. Des heurts ont éclaté quand une unité de la KFOR a tenté de démanteler une barricade sur une route du nord du territoire.

"La KFOR confirme que deux soldats ont été blessés durant l'opération de démantèlement d'une barricade" dans le nord du Kosovo, a indiqué la Force dans un communiqué. A Berlin, la Bundeswehr a précisé sur son site web qu'il s'agit de "deux soldats allemands qui ont été blessés par des tirs".

Un responsable du gouvernement serbe chargé du Kosovo, Oliver Ivanovic, a déclaré à l'agence Tanjug que trois Serbes kosovars avaient été blessés lorsque les troupes de la KFOR ont lancé des grenades lacrymogènes et tiré avec des balles caoutchoutées pour disperser une foule de plusieurs centaines de personnes.

Face à face tendu

Selon M. Ivanovic, quelque 150 militaires de la KFOR sont déployés dans cette zone du nord du Kosovo où des Serbes locaux avaient érigé une barricade pour empêcher des policiers kosovars albanais d'accéder dans cette région peuplée essentiellement par la population serbe.

En milieu de journée, la barricade a été quasiment entièrement démantelée, lors d'un face à face tendu entre les soldats de la KFOR et plusieurs centaines de manifestants serbes ayant reculé de plusieurs centaines de mètres.

Assurer la liberté de mouvement

La KFOR avait annoncé dans la matinée dans un communiqué que ses troupes allaient démanteler la barricade afin d'"assurer la liberté du mouvement non seulement pour la KFOR, mais aussi pour des organisations internationales et tous les habitants du Kosovo".

Comme la Serbie, les Serbes du Kosovo ne reconnaissent pas l'indépendance de ce territoire proclamée en 2008 par la majorité albanaise. Cette zone avait été depuis juillet 2011 le théâtre de plusieurs affrontements violents entre les Serbes et la KFOR.

ATS