Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des heurts ont éclaté samedi après-midi à Berne entre des Turcs et des Kurdes. Plusieurs personnes ont été blessées, a constaté un journaliste de l'ats. La police est intervenue avec de gros moyens, bouclant des parties du centre-ville.

En fin d'après-midi, la situation était revenue au calme sur l'Helvetiaplatz et les protestataires kurdes étaient en train de se disperser. Les heurts ont selon toute vraisemblance opposé des sympathisants du PKK et des Turcs.

La manifestation était apparemment organisée par l'"Union des démocrates turcs en Europe" (UETD) et avait été autorisée, selon ses organisateurs. Ce mouvement est proche du parti au pouvoir AKP mais il n'est pas composé des "nationalistes turcs", a indiqué à l'ats un de ses représentants, Hakan Gokbas.

La manifestation entendait dénoncer le "terrorisme" dans le cadre du conflit actuel opposant Turcs et Kurdes en Turquie. Elle a réuni une centaine de personnes, tandis que les Kurdes auraient été environ 180, selon M. Gokbas.

Une voiture percute des manifestants

Selon une manifestante kurde, les Kurdes avaient décidé de perturber la manifestation. Ils ont été retenus par la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène et tiré des balles en caoutchouc. Mais une altercation a quand même eu lieu à proximité, lorsque des Kurdes s'en sont pris aux Turcs.

Dans une vidéo postée sur Internet, on peut notamment voir une automobile percutant un groupe de personnes. Une autre voiture arrive ensuite en sens inverse, poursuivie par des personnes qui la frappent à coups de pied.

Plusieurs ambulances sont intervenues pour prendre en charge des blessés. Les forces de l'ordre ont déployé d'importants effectifs. La police cantonale a annoncé des informations sous peu.

ATS