Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hillary Clinton a accusé samedi la Chine de pirater d'énormes quantités de données aux Etats-Unis. "Ne vous y trompez pas", a-t-elle insisté, "ils savent qu'ils sont en concurrence, et ils feront tout ce qu'ils peuvent pour gagner".

La candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 2016, qui s'adressait à ses partisans lors d'un rassemblement dans le New Hampshire, s'en est prise aux Chinois, accusés d'intrusions massives. "Ils tentent de pirater tout ce qui ne bouge pas en Amérique", a lancé Mme Clinton. "Ils volent d'énormes quantités d'informations du gouvernement, en cherchant à en tirer parti", a-t-elle poursuivi.

En juin, le directeur des services de renseignement américains, James Clapper, a déclaré que la Chine était "le principal suspect" pour une intrusion massive qui avait affecté les données personnelles de plusieurs millions d'employés du gouvernement américain. Pékin avait qualifié cette accusation d'"absurde".

ATS