Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hillary Rodham Clinton a rompu le silence qu'elle observait au sujet de la controverse sur l'usage de son adresse électronique personnelle lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. Elle a demandé la publication de cette correspondance.

"Je veux que le public voie mes courriers électroniques", dit-elle sur Twitter. "J'ai demandé au (département) d'Etat de les publier. Ils disent qu'ils vont les passer en revue pour les publier le plus tôt possible."

Le département d'Etat a fait savoir par sa porte-parole Marie Harf qu'il examinerait les courriels fournis par Hillary Clinton "aussi vite que possible", mais que, compte tenu du volume de cette correspondance, cela prendrait "un certain temps".

Quelques heures plus tôt, la commission parlementaire chargée de l'enquête sur l'attaque du consulat américain de Benghazi avait également demandé la publication de tous ses courriers liés à cette affaire. L'attaque avait coûté la vie à l'ambassadeur américain en Libye, Christopher Stevens, et à trois autres Américains le 11 septembre 2012.

Les élus républicains soupçonnent l'ancienne secrétaire d'Etat de ne pas avoir fait le nécessaire pour protéger les ressortissants américains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS