Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hilti, ici à l'image le centre de recherche du groupe à son siège de Schaan, au Liechtenstein, affiche une solide croissance après huit mois, le spécialiste de l'outillage et des systèmes de fixation enregistrant un bond de son bénéfice de plus de 20% (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Freiné l'an passé par la vigueur du franc, Hilti a renoué avec la croissance après huit mois en 2016. Le spécialiste liechtensteinois de l'outillage et des systèmes de fixation pour la construction a vu son bénéfice net bondir de 20,8% à 289 millions de francs.

Le chiffre d'affaires, également en repli sur l'ensemble de l'exercice 2015, a augmenté de 7,3% à 3,05 milliards de francs, écrit vendredi le groupe établi à Schaan. Hors effets de change, la croissance des ventes s'est inscrite à 6,6%.

Sans tenir compte de la cession de la filiale américaine spécialisée dans l'énergie photovoltaïque Unirac, les revenus ont progressé de 8,5% en francs et de 7,8% en devises locales. Le résultat d'exploitation s'est pour sa part étoffé de 12,6% à 369 millions de francs.

Ventilées selon les régions, les ventes ont présenté une vive croissance de 10,9% à 750 millions de francs en Amérique du Nord, à la faveur d'une bonne conjoncture dans la branche de la construction. Hors cession d'Unirac, la hausse s'est fixée à 14%.

Croissance soutenue en Amérique du Nord

En Europe, marché principal de la multinationale de la Principauté, les revenus ont crû de 8,9%, à 1,45 milliard de francs. Le chiffre d'affaires a également progressé de 2,8%, à 335 millions dans la région Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique et de 5,3% à 438 millions dans la zone Asie-Pacifique.

En revanche, les revenus ont chuté de 17,6% à 75 millions de francs en Amérique latine, sous l'effet des tensions politiques et économiques ainsi que de la dépréciation des devises de la région par rapport au franc. Cité dans le communiqué, le patron de Hilti, Christoph Loos, s'est dit satisfait de la performance, l'entreprise recueillant les fruits de sa stratégie "Champion 2020".

Evoquant l'ensemble de l'année, Hilti se veut confiante. S'estimant sur la "bonne voie", le groupe aux mains de la famille Hilti, qui employait à fin août 24'190 collaborateurs dans le monde - soit 1410 de plus qu'un an auparavant - entend poursuivre l'accélération de sa croissance tout en maintenant sa rentabilité.

Acquisition

Pour mémoire, au début du mois Hilti a annoncé l'acquisition de la société allemande PEC Group, sise à Duisbourg, afin de renforcer ses activités dans les techniques de fixation, en particulier en Asie. La transaction, dont le prix n'a pas transparu devrait être sous toit avant la fin de l'année.

Fondé en 2008, PEC Group emploie une centaine de collaborateurs en Allemagne, en Chine, en Inde et à Dubaï. L'entreprise développe et produit des barres d'ancrage et des rails de montage ainsi que des composants de fixation destinés aux ascenseurs, façades, tunnels et ponts.

L'an passé, Hilti a vu son bénéfice net se contracter de 4% au regard de 2014 à 410 millions de francs, sous l'effet de l'appréciation du franc et d'une pression fiscale accrue. Le chiffre d'affaires s'est tassé de 2,5%, à 4,38 milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS