Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Davos - Vingt-huit personnes sont décédées au cours de l'hiver 2009/2010 dans des avalanches, soit plus que la moyenne pluriannuelle de 25. Selon l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches, cet hiver était "un peu plus dangereux" qu'une saison normale.
Un fragile manteau neigeux s'est en effet formé en raison de plusieurs facteurs: des hauteurs de neige inférieures aux valeurs moyennes, des températures particulièrement basses de décembre à mi-mars, des précipitations répétées mais relativement peu abondantes et des chutes de pluie jusqu'à des altitudes élevées, surtout en décembre.
À la fin avril, 163 avalanches impliquant au total 270 personnes avaient été signalées à l'institut. Vingt-huit personnes ont perdu la vie dans 21 accidents. Le plus meurtrier s'est produit le 3 janvier dans l'Oberland bernois, lorsque deux coulées ont emporté treize randonneurs à ski et un sauveteur. Sept d'entre eux, dont le médecin de la Rega, ont péri.
Les randonneurs à ski ont payé le plus lourd tribut, avec 20 victimes. La plupart d'entre elles ne portaient pas de détecteur de victime d'avalanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS