Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les apiculteurs suisses tirent la sonette d'alarme: 22% des abeilles n'ont pas survécu à l'hiver 2009/2010. Et quelque 8% d'autres ont tant souffert qu'elles ne survivront pas longtemps. La perte estimée pour les apiculteurs est de 10 millions de francs.
Quant aux pertes écologiques liées à la disparition de ces abeilles, elles sont beaucoup plus lourdes, indique l'Association alémanique et romanche des amis des abeilles. Celle-ci se base sur les chiffres fournis par les 18'000 apiculteurs de Suisse.
La cause exacte de la mort des abeilles reste floue, malgré plusieurs recherches scientifiques. Selon les apiculteurs, le responsable principal serait un acarien, le varroa destructor, originaire d'Asie, un parasite également porteur de maladies.
Pour l'association des amis des abeilles, il est grand temps de mettre sur pied des structures professionnelles de prévention et de conseils. Une motion dans ce sens a été récemment acceptée au Parlement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS