Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse devra passer par les 8es de finale du tournoi olympique. En s'inclinant 4-1 devant les Tchèques, la sélection de Patrick Fischer jouera mardi contre l'Allemagne.

Compter sur son gardien en espérant voler la victoire, c'est un peu ce à quoi ressemblait la tactique suisse pour ce troisième match de qualification. Mauvais contre le Canada, puis incisifs face à un adversaire sud-coréen vite dépassé, les joueurs de Patrick Fischer n'avaient pas de benchmark pour juger leurs progrès.

Meilleurs que lors du match d'ouverture, les Helvètes ont malgré tout été dominés par une formation tchèque nettement plus à même de relever le défi physique. Avec un peu plus de kilos sur la balance et une bonne maîtrise pour les utiliser, les Tchèques ont mis sous pression une défense suisse qui n'a toujours pas trouvé son rythme de croisière.

En revanche, le sélectionneur possède un gardien numéro un. Depuis son entrée en jeu face au Canada en relais de Leonardo Genoni, Jonas Hiller est à son affaire. Précis dans ses interventions, le portier du HC Bienne a en plus ce brin de chance souvent déterminant lorsque les parties se durcissent et se jouent sur des détails.

Parmi les motifs de satisfaction du coach Patrick Fischer, on retrouve Thomas Rüfenacht, auteur de l'égalisation à 1-1 à la 15e minute. L'attaquant du CP Berne, agitateur patenté toujours prêt lorsqu'il faut murmurer quelques vers de poésie à l'oreille de l'adversaire, semble avoir franchi un cap et s'habituer au niveau international. Une statistique illustre toutefois le gouffre entre le hockey proposé à Gangneung et celui qui se joue en NHL. Thomas Rüfenacht a ainsi été "flashé" à 34,9 km/h pour ce qui fut la plus haute vitesse du match. Cette saison, Connor McDavid a atteint en match les 40,9 km/h.

Pas de hourras par contre pour un power-play anémique qui n'a rien montré en dix minutes.

Patrick Fischer souhaitait peut-être utiliser ces trois premières rencontres afin de préparer son équipe aux matches à élimination directe. Ce sera mardi et la Suisse n'aura pas le droit à l'erreur. L'adversaire sera l'Allemagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS