Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Battue 5-4 tab par des Tchèques réalistes et un rien chanceux, la Suisse peut nourrir des regrets. Elle aurait dû se mettre à l'abri, mais l'inexpérience de certains joueurs lui a coûté la victoire.

L'expression populaire veut que l'on recule pour mieux sauter. Face à la République tchèque, l'équipe de Patrick Fischer aurait parfois dû se débarrasser du puck plutôt que de chercher le beau jeu. Cet appel à la simplicité, décrié par certains, démontre pourtant une belle intelligence tactique. Le petit puck jeté dans le fond sur un shift un peu long permet de changer de ligne et d'amener du sang neuf avec des hommes à l'esprit plus alerte.

Dans ces conditions, la République tchèque a su profiter de la moindre faiblesse helvétique. Il y a notamment ce 3-2 où Grégory Hofmann casse sa canne. Les deux équipes sont à 4 contre 4 et cet incident offre un surnombre inespéré aux Tchèques. Le Jurassien bernois se bat et parvient à sortir le puck de la zone d'un plat du patin. Seulement au lieu de rester au bon endroit, le Luganais pense qu'il s'agit du moment opportun pour rejoindre le banc et céder sa place. La Tchéquie entre dans la zone, identifie la brèche laissée par le départ de l'attaquant suisse et inscrit le 3-2.

"On a perdu deux points ce soir, pestait d'ailleurs l'intéressé au sortir de la partie. On aurait dû profiter de notre power-play au troisième tiers pour clore l'affaire." Le power-play fut pourtant l'une des grandes satisfactions de cette rencontre avec trois buts et un nombre impressionnant de possibilités. De quoi faire disparaître les inquiétudes nées après les deux premiers matches. "Les journalistes ont tendance à être un peu inquiets après seulement deux matches, plaisante Grégory Hofmann. On a mis plus de pucks sur le goal et ç'a payé. Après il faut être honnête et reconnaître qu'on se posait aussi des questions sur cet avantage numérique. Dans cette situation, on va sur la glace pour marquer et créer du danger. On s'est remis en question et on a exécuté sur la glace."

Un plan à répéter face à la Biélorussie dès 16h15. Avec neuf points en quatre matches, la Suisse effectuerait un bon pas vers les quarts de finale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS