Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la peine en début d'année, en raison notamment de la vague de froid en Europe, Holcim prend des mesures pour accroître sa rentabilité et le rendement des capitaux investis. A la faveur de ce programme, le cimentier st-gallois entend doper son résultat d'exploitation de 1,5 milliard de francs d'ici 2014.

La hausse prévue se base sur le résultat d'exploitation de l'exercice 2011 hors exceptionnels, effets de change et changements au périmètre de consolidation, soit un montant de 2,31 milliards de francs, a précisé lundi le numéro un mondial du secteur. Et pour autant que les conditions de marchés demeurent similaires.

Le programme d'économies entraînera des suppressions d'emplois, a précisé lors d'une conférence téléphonique le patron du géant établi à Jona, Bernard Fontana. Toutefois, le Français, qui a succédé en février à Markus Akermann à la tête de la multinationale st-galloise et de ses quelque 80'000 salariés, n'a pas détaillé ces coupes, soulignant que leur impact ne sera pas significatif au regard des autres mesures.

Le plan d'économies touchera néanmoins l'ensemble des pays dans lesquels le groupe est présent. Dans certaines régions, du personnel supplémentaire devrait être embauché, notamment dans le domaine de la logistique, a noté M. Fontana.

Déjà 150 millions cette année

Les mesures visant à mieux orienter et servir les clients, à accroître l'innovation et à adapter l'organisation des ventes devraient apporter la plus forte contribution à l'amélioration de la rentabilité, soit un montant de 500 millions de francs. Elles doivent contribuer à augmenter des marges mises à mal par les hausses de prix de l'énergie, des matières premières et des transports.

Appelé "Holcim Leadership Journey 2012-2014", ce programme devrait déjà contribuer à accroître le résultat d'exploitation de quelque 150 millions de francs cette année. La mise en oeuvre de ces mesures entraînera quant à elle une charge unique inférieure à 200 millions.

ATS