Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président français François Hollande a affirmé lundi soir qu'il ne serait candidat en 2017 à sa succession que s'il y avait une baisse crédible du chômage en 2016. Le nombre de demandeurs d'emplois a continué à tutoyer les sommets en juin.

"C'est dans l'année 2016 que cette baisse crédible doit apparaître", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un dîner avec l'association de la presse présidentielle. Il s'agit de "faire diminuer le chômage suffisamment longtemps pour que ce soit suffisamment crédible", a-t-il expliqué.

"Il y a tellement d'aléas qu'il y a forcément un pari, un risque. Je l'assume, ce risque. J'avais pris un engagement, cet engagement devra être tenu", a précisé le chef de l'Etat. "S'il n'y a pas de résultat, il ne peut pas y avoir de crédibilité sur une candidature", a-t-il martelé.

Selon lui, les chiffres de pôle emploi publiés lundi soir (3,55 millions de chômeurs en métropole), traduisent "un tassement du chômage, en tout cas au moins dans sa progression".

ATS