Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président français François Hollande a exclu toute intervention de troupes françaises au sol en Syrie pour lutter contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI). Mais il a ordonné des vols de reconnaissance à partir de mardi pour mener des "frappes".

"J'ai demandé au ministre de la Défense que dès demain puissent être menés des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie. Ils permettront d'envisager des frappes contre Daech, en préservant notre autonomie d'action et de décision", a déclaré M. Hollande au cours d'une conférence de presse lundi à Paris.

"Il serait inconséquent et irréaliste d'envoyer des troupes françaises en Syrie au sol. Nous ne ferons pas d'intervention au sol, pas plus que nous le faisons en Irak", a-t-il souligné.

Par ailleurs, sur le front intérieur, le président français a confirmé des baisses d'impôts pour 2016, assurant qu'elles concerneront "plus de 8 millions" de foyers pour un montant total de "plus de 2 milliards d'euros".

Il a aussi annoncé qu'une "loi sera présentée" pour "rendre lisible le code du travail".

ATS