Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La France et l'Italie ont affiché mardi leur unité pour "défendre, préserver et consolider" la zone euro, selon les termes du président français François Hollande à l'issue d'un entretien avec Mario Monti. Pour le président du Conseil italien, la fin de crise est proche.

"Nous avons rappelé une nouvelle fois notre volonté de tout faire pour que, d'abord, les décisions du Conseil européen de la fin du mois de juin soient appliquées, que la zone euro soit défendue, préservée, consolidée et que nous puissions travailler à son intégrité", a affirmé le chef d'Etat français à la presse.

La fin du tunnel

"Nous ne pouvons pas nous permettre une minute d'inattention", a renchéri Mario Monti qui avait estimé plus tôt, à la radio italienne Rai 1, que la zone euro voyait "la fin du tunnel" de la crise.

Dans une déclaration conjointe, les deux responsables ont souligné que les Etats membres et les institutions de l'Union européenne "doivent remplir leurs obligations afin de maintenir la stabilité et le bon fonctionnement de la zone euro et du marché intérieur européen".

Bonnes relations

François Hollande a vanté "la qualité" des relations franco-italiennes. C'est "un point très important pour régler les questions qui sont encore de notre responsabilité pour les jours qui viennent pour consolider, renforcer la zone euro", a-t-il dit.

Après Paris, Mario Monti a prévu de se rendre cette semaine à Helsinki et Madrid, à l'occasion d'une tournée européenne qui a en ligne de mire une réunion jeudi de la Banque centrale européenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS