Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président français François Hollande a promis de "dire la vérité" mais sans "repentir" sur la colonisation française de l'Algérie, à l'occasion de sa première visite d'Etat mercredi à Alger. Il veut ainsi ouvrir "un nouvel âge" dans les relations entre les deux pays.

Cinquante ans après la déclaration d'indépendance de l'Algérie, M. Hollande a été accueilli par des milliers d'Algérois qui l'ont acclamé tandis qu'il remontait à pied, aux côtés de son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, le boulevard du front de mer, pavoisé aux couleurs des deux pays.

"Je ne viens pas ici - ce n'est, ni ce qui m'est demandé, ni ce que je veux faire - faire repentance ou excuses. Je viens dire ce qu'est la vérité, ce qu'est l'Histoire", a-t-il dit dans une conférence de presse à la veille d'un discours très attendu devant les deux chambres du Parlement algérien.

La "vérité"

Devant la presse française et algérienne, il a promis "vérité sur le passé, vérité sur la colonisation, vérité sur la guerre avec ses drames, ses tragédies, vérité sur les mémoires blessées".

Une dizaine de partis politiques algériens, dont quatre islamistes, ont dénoncé "le refus des autorités françaises de reconnaître, excuser ou indemniser, matériellement et moralement, les crimes commis par la France coloniale en Algérie".

Une large majorité d'Algériens souhaitent désormais une normalisation des relations avec l'ancienne puissance coloniale, 57% se disant favorables à une relation "exemplaire" avec la France, selon un sondage publié par le quotidien francophone "Liberté".

"Nouveau chapitre"

Mais sur l'autre rive de la Méditerranée cependant, les avis restent partagés: 35% des Français estiment que M. Hollande ne devrait pas présenter des excuses à l'Algérie, 13% jugent que oui et 26% y sont favorables à "condition qu'Alger présente des excuses au sujet des pieds noirs et harkis".

Pour ouvrir "un nouveau chapitre" dans la relation, MM. Hollande et Bouteflika devaient signer dans la soirée une "déclaration d'Alger sur l'amitié et la coopération entre la France et l'Algérie".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS