Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

François Hollande a rencontré aujourd'hui les dirigeants des cinq grandes organisations économiques internationales (OCDE, FMI, BM, OMC, OIT). Il a promis que des "décisions" seraient prises dès novembre pour relancer la compétitivité en France et a proposé d'organiser chaque année cette réunion.

"C'est la première fois que le président de la République a rendez-vous", avec les responsables de ces organisations, a déclaré le chef de l'Etat au terme d'une rencontre à Paris avec Angel Gurria (Organisation de coopération et de développement économiques), Jim Yong Kim (Banque Mondiale), Christine Lagarde (Fonds monétaire international), Pascal Lamy (Organisation mondiale du commerce) et Guy Rider (Organisation internationale du travail)

"Je propose d'institutionnaliser ce rendez-vous et que chaque année nous puissions nous retrouver" pour "faire le point de l'économie mondiale, pour savoir où nous en sommes en Europe et pour également tirer toutes les conclusions de ce que nous avons à faire au plan de la politique économique de la France", a-t-il dit.

La chancelière allemande, Angela Merkel, organise une réunion similaire demain à Berlin, comme elle le fait depuis trois ans.

Alors qu'Angel Gurria s'est félicité de "discussions très fructueuses qui ont permis de mettre la compétitivité au coeur des débats", le chef de l'Etat français a affirmé sa volonté d'agir vite et dans la durée pour relancer la compétitivité de l'économie hexagonale, qui a vu sa part du marché mondial chuter depuis 1990 de 6,2% à 3,6%.

"La donne qui va être offerte dans quelques jours à la suite du rapport Gallois" sur la compétitivité, "cette donne-là sera celle du quinquennat", a-t-il assuré. Le rapport demandé par l'exécutif français à l'ex-patron d'EADS, Louis Gallois, doit être remis officiellement le 5 novembre au gouvernement. L'OCDE doit également rendre prochainement un rapport sur la compétitivité française.

M. Hollande a confirmé que des décisions seraient "prises dès le mois de novembre" dans le cadre d'"un pacte" qui concernera "tous les domaines de la compétitivité", y compris le coût du travail. Il s'est aussi engagé à faire en sorte que cette politique soit conduite avec "de la visibilité pour les acteurs économiques".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS