Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président ougandais Yoweri Museveni est né dans une famille d'éleveurs (archives).

KEYSTONE/AP/STRINGER

(sda-ats)

Trois hommes accusés d'avoir volé des vaches dans la ferme privée du président ougandais Yoweri Museveni ont été arrêtés. La police ougandaise l'a annoncé dimanche.

"Nous avons arrêté trois hommes pour avoir volé les vaches. L'un travaille à la ferme du président. Ils emmenaient les vaches au marché pour les vendre", a déclaré la chef de la police locale, Doreen Kachwo.

"Les hommes ont reconnu avoir volé ses (le président Museveni, ndlr) vaches avant que nous les arrêtions", a-t-elle ajouté. "Quand l'enquête sera finie, nous les emmènerons au tribunal et les inculperons pour vol", a-t-elle affirmé.

La ferme de Kisozi est située dans le district de Gomba, dans le sud-ouest de l'Ouganda, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la capitale Kampala. Le président Museveni a l'habitude d'emmener ses hôtes étrangers à la ferme de Kisozi pour s'y promener ou y discuter.

La luxueuse ferme abrite les vaches aux longues cornes typiques de la tribu des Banyankole, dont M. Museveni est issu.

En poste depuis 30 ans, le chef de l'Etat ougandais est né dans une famille d'éleveurs de vaches et a souvent affirmé qu'il retournerait s'occuper de ses troupeaux s'il perdait le pouvoir.

M. Museveni a été réélu en février dernier à 71 ans pour un cinquième mandat de cinq ans lors de la présidentielle. L'opposant historique Kizza Besigye a rejeté ce résultat, accusant le camp présidentiel de fraudes massives. Le scrutin a été conduit dans une "atmosphère d'intimidation", selon des observateurs internationaux.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS