Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Hong Kong a annoncé avoir arrêté dimanche 33 personnes au cours d'une manifestation contre l'afflux croissant de commerçants de Chine continentale. Selon les Hongkongais, les Chinois viennent profiter de prix plus bas, encombrent les transports et perturbent leur vie quotidienne.

Les négociants chinois, qui se livrent à un trafic parallèle de marchandises, viennent à Hong Kong en train pour s'approvisionner en produits aussi divers que des iPads ou du lait en poudre, en profitant de prix plus bas, d'un choix plus varié et de la meilleure qualité des articles. Ils revendent ensuite ces produits à des prix plus élevés à leur retour.

Des heurts ont éclaté entre les groupes rivaux au moment où les manifestants défilaient dans la principale zone commerçante à Yuen Long, un quartier proche de la frontière chinoise. La police a dû intervenir pour mettre fin aux affrontements.

Gaz au poivre et matraques

La police a fait usage de matraques et de gaz au poivre pour mettre fin aux "actes de violence" et interpeller les "contestataires impliqués", selon un communiqué de la police.

"La police a arrêté 31 hommes et deux femmes, âgés entre 13 et 74 ans". Ils sont accusés de possession d'armes offensives, d'attaques contre la police et de troubles à l'ordre public. Cinq policiers ont été blessés, ont précisé les forces de l'ordre.

Cette semaine, les autorités de Hong Kong ont annoncé qu'elles envisageaient de restreindre le nombre de touristes chinois visitant la ville.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS