Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une céramique extrêmement rare fabriquée il y a près de 1000 ans dans un four impérial de Chine a été adjugée pour plus de 20 millions d'euros (environ 24 millions de francs), lors d'une vente très attendue à Hong Kong. Cette somme représente près de trois fois son estimation de départ.

Cette coupelle céladon en forme de fleur, dont la paroi évasée est divisée en six lobes pour dessiner des pétales, date de la dynastie des Song du Nord (960-1127). Il s'agit d'une céramique "Ru", du nom de l'un des cinq grands fours opérant sous les Song.

Estimée à 80 millions de dollars de Hong Kong (HKD), soit 7,8 millions d'euros, elle a été adjugée par Sotheby's pour 208 millions HKD, à un acheteur qui a gardé l'anonymat.

Il s'agit d'un nouveau record pour une pièce de céramique de la dynastie des Song du Nord, détenu jusqu'alors par un vase Guan, parti à 67,52 millions HKD. Huit acquéreurs se sont affrontés en 15 minutes d'enchères fiévreuses.

Imitant le jade

D'une couleur d'un bleu vert très pâle, tirant vers le gris lavande et imitant le jade, les céramiques "Ru" sont les plus rares de Chine. On estime qu'il reste 79 pièces intactes dans le monde, pratiquement toutes dans des musées.

Seules six "Ru" demeurent dans des collections privées, dont la coupelle "rince-pinceaux" mise en vente mercredi, qualifiée de "star de la saison" par le vice-président de Sotheby's Asie, Nicolas Chow.

Cette pièce extrêmement rare aurait dû être exposée au public un week-end de mars dans un grand hôtel de Pékin, mais devant l'affluence des visiteurs, les organisateurs s'étaient ravisés au dernier moment. Au final seuls des acquéreurs potentiels, triés sur le volet, ont été autorisés à la contempler.

ATS