Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinquante-sept tombes ont été vandalisées par des inconnus dimanche au cimetière juif de Kaposvar, à 200 km au sud-ouest de Budapest, a annoncé lundi le dirigeant de l'Association des communautés juives de Kaposvar, Laszlo Rona. Il a dénoncé un "acte raciste".

Vandaliser un cimetière est "scandaleux" et "inutile", indépendamment du fait que cela soit un cimetière juif, a ajouté M. Rona, cité par l'agence de presse hongroise MTI. "Dans les 57 tombes, il y a les restes de quelque 250 personnes", a-t-il encore précisé.

Trois fois le budget annuel

Selon lui, les dommages sont de l'ordre de 3,5 millions de forints (plus de 14'000 francs), ce qui représente 150% du budget annuel de l'Association des communautés juives de Kaposvar. La police a ouvert une enquête pour retrouver les coupables.

Le président de l'Assemblée départementale et membre du parti conservateur Fidesz (au pouvoir à Budapest) et le maire de Kaposvar, également membre du Fidesz, ont dénoncé l'acte de vandalisme, tout comme les responsables locaux de l'opposition socialiste.

Arrestation d'un criminel de guerre nazi

Cette affaire intervient après que, le 18 juillet, le criminel de guerre nazi hongrois Laszlo Csatary, âgé de 97 ans, a été "assigné à résidence" par un juge d'instruction militaire.

Il est accusé d'avoir participé à la déportation de 15'700 juifs vers le camp d'extermination nazi d'Auschwitz, en Pologne, de 1941 à 1944. Le Centre Simon-Wiesenthal l'avait placé en tête de sa liste des criminels de guerre nazis les plus recherchés au monde.

Ces dernières années, la Hongrie a vu resurgir un antisémitisme longtemps mis sous le boisseau pendant la dictature communiste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS