Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - Le FC Bâle augmente de 50% sa participation aux frais de sécurité de ses matches à domicile. Le champion suisse en titre montre ainsi l'exemple. Ses dirigeants sont parmi les premiers à avoir signé un accord de collaboration avec les autorités cantonales.
Cet accord s'inspire d'un modèle présenté au printemps dernier par la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CDJP). Celle-ci enjoignait les clubs de football à assumer leur part de responsabilité à la lutte contre la violence dans et autour des stades en signant d'ici fin juin de telles conventions avec les autorités cantonales ou communales.
L'accueil a été plus que mitigé, l'un des principaux concurrents sportifs du FCB, le club bernois des Young Boys, ayant notamment mis les pieds au mur. Ses dirigeants ont affirmé le mois dernier qu'ils s'en tiendraient à l'accord déjà passé avec la ville.
Celui-ci limite la participation du club bernois à un forfait de 60'000 francs par saison, le reste étant pris en charge par la ville et le canton. C'est loin des coûts effectifs sachant que l'engagement policier pour un seul match à haut risque revient à près de 250'000 francs.
Le modèle de la CDJP prévoit pour sa part de faire dépendre la participation financière du club de l'engagement de celui-ci à réaliser les mesures de sécurité décidées en début de saison. Au-delà de l'aspect financier, ce modèle règle la vente d'alcool, le contrôle des entrées, l'identification des hooligans ou les sanctions contre les fauteurs de troubles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS