Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cantons veulent mettre un terme à la spirale de violences qui émaillent chaque week-end les matchs de football ou de hockey. Ils vont imposer de nouvelles règles aux clubs. La plus controversée consiste à leur imposer un régime d'autorisation assorti de conditions.

Désormais, un concordat révisé pose un cadre clair et uniformisé pour toute la Suisse. Ce document a été adopté à l'unanimité par la Conférence des directeurs de départements cantonaux de justice et police (CCDJP). Le but est de pouvoir diminuer à terme l'engagement des forces de police.

Chaque match de football ou de hockey du championnat national sera soumis à autorisation. Les cantons pourront de cas en cas assortir ce feu vert de conditions comme des mesures sur l'encadrement des supporters, la vente de boissons alcoolisées, ou les contrôles d'accès.

Sanctions renforcées

Ils pourront aussi exiger le port de documents d'identité afin de s'assurer qu'aucune personne interdite de stade et fichée dans la banque de données HOOGAN ne puisse entrer. Si un club se voit refuser une autorisation, le match n'a pas lieu. Les spectateurs pourront être soumis à des fouilles corporelles.

L'interdiction de stade ne sera plus limitée à un an mais ira jusqu'à trois ans.

Certaines personnes, coupables de graves délits, devront se présenter à la police avant ou pendant un match pour une durée de un à trois ans. Cela concerne notamment ceux qui ont commis de graves dommages à la propriété ou porteurs d'engins pyrotechniques.

Fans et SFL mécontents

Les cantons ne sont pas entrés en matière sur les doutes de la Swiss Football League (SFL) en matière d'autorisation. Lors de la consultation, elle voulait limiter celle-ci uniquement aux matchs à risque, arguant que cette nouvelle réglementation mettait en danger le championnat.

Ces nouvelles dispositions ne plaisent pas aux supporters. Pour Thomas Gander responsable de "Fanarbeit Schweiz", les fouilles vont trop loin.

Le nouveau concordat entrera en vigueur en fonction de sa ratification dans chaque canton.

ATS