Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Chaux-de-Fonds - Le nombre d'emplois dans l'industrie horlogère suisse a diminué l'an passé de 7,9%, à 49'097 travailleurs, pour revenir à son niveau de 2007. La contraction reflète certes un fort impact de la récession économique, mais elle ressort moins prononcée que craint.
Ce constat plutôt encourageant est porté par la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP), qui a publié son recensement annuel du personnel de la branche arrêté au 30 septembre 2009. Reste que la crise des années 2008 et 2009 a entraîné la destruction de 4200 emplois en l'espace de douze mois.
Au final, les effectifs sont retombés à leur niveau de fin septembre 2007 (48'835 travailleurs). Ils demeurent toutefois à leur deuxième plus haut depuis 30 ans, relève la CP dans son commentaire. Pour mémoire, le nombre de travailleurs avait atteint son plus bas en 1987 avec 29'809 personnes occupées.
La statistique confirme que Neuchâtel conserve son rang de canton horloger par excellence. Il concentre à lui seul plus de 27% des effectifs, soit près de 13'300 travailleurs, et un tiers des entreprises (201), alors que le total des maisons (hors succursales) reculait l'an passé de 3,2% (20 unités) à 609.
Derrière Neuchâtel, où l'emploi se concentre dans les Montagnes, figurent dans l'ordre Berne (20,2% des postes), Genève (17,3%), Jura (9,6%), Vaud (9,5%) et Soleure (8%). Dans le décompte apparaissent également les cantons du Tessin, de Schaffhouse, de Bâle-Campagne, du Valais et de Fribourg.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS