Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'horlogerie-joaillerie va pouvoir disposer d'un or inrayable. La Manufacture de montres Hublot basée à Nyon (VD) et l'EPFL ont présenté jeudi le Magic Gold 18 carats qui a nécessité trois ans de travaux et de recherches.

Métal précieux par excellence, l'or a le défaut d'être trop tendre. Grâce la collaboration de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Hublot affirme avoir mis au point "l'or le plus dur du monde", que "seul un diamant pourra rayer".

L'or 18 carats standard atteint 400 Vickers, l'échelle de dureté, explique l'entreprise dans un communiqué. Le nouvel or de Hublot monte quant à lui à 1000 Vickers, loin au-dessus des aciers trempés qui tournent autour de 600 Vickers.

Ajout de céramique

La prouesse a été rendue possible grâce à un ajout de céramique. Une poudre de carbure de bore est préalablement mise en forme par pressage isostatique à froid dans des moules s'approchant de la forme finale des pièces.

De l'or en fusion est ensuite infiltré à très haute pression. Le métal va alors remplir les pores de la céramique, réalisant ainsi le nouveau matériau.

Pour produire cette nouvelle matière, Hublot s'est doté d'une fonderie spéciale. Les premières montres réalisées en Magic Gold seront présentées l'année prochaine à la foire BaselWorld, qui se tient du 8 au 15 mars.

ATS