Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La "pièce de la présidente" de la 151e vente de charité des vins des Hospices de Beaune, organisée dimanche en Côte-d'Or par la maison Christie's, a été adjugée à 110'000 euros (136'000 francs) par la styliste Inès de la Fressange. On est loin du "record" de 400'000 euros de 2010.

Ce tonneau de 460 litres de Corton Clos du Roi Grand Cru, Cuvée Baronne du Baï, a été mis aux enchères "à la bougie" par Inès de la Fressange et l'acteur Christian Clavier, au profit des associations France Alzheimer et Mécénat Chirurgie Cardiaque, dont la styliste est la marraine.

L'acheteur, Stephen Williams, marchand de vin et fondateur de "The antique wine company", basée à Londres, succède à Jacques Boisseaux, patron d'une maison de vins à Beaune et propriétaire du château de Meursault, qui avait remporté cette enchère en 2010.

L'enchère de cette cuvée, qui avait débuté à 50'000 euros, est inférieure au record de 2010 (400'000 euros) pour une pièce de taille similaire.

Financer l'hospice

La vente des vins à des négociants-éleveurs ou à des particuliers, qui rapporte 2 à 5 millions d'euros chaque année, financera la modernisation des hôpitaux de Beaune et l'entretien de l'Hôtel-Dieu, bâtiment historique.

L'ensemble total des enchères (pièce de charité comprise) a toutefois atteint dimanche soir 5'402'333 euros, en hausse par rapport au chiffre de 2010 (4'787'394) où 647 pièces avaient été mises en vente, selon Christie's.

En tout, 761 pièces (fûts de 228 litres) de vin de la récolte 2011 du domaine des Hospices, fondé en 1459, étaient mises en vente dimanche.

45 cuvées proposées

Quarante-cinq cuvées étaient proposées (32 en rouge et 13 en blanc): Bâtard-Montrachet, Beaune Premier cru, Corton-Charlemagne, Mazis-Chambertin, Meursault, Pommard, Pouilly-Fuissé, Volnay...

Roland Masse, régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune, estime que, "avec des vendanges fin août en Bourgogne, 2011 est dans la lignée des millésimes précoces qui se succèdent de plus en plus fréquemment".

ATS