Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président d'hotelleriesuisse table pour ces prochaines années sur une accélération de la disparition des hôtels. Ainsi, leur changement d'affectation en résidences secondaires serait une bonne solution, selon Guglielmo Brentel.

C'est l'exigence principale de la branche dans le cadre du processus d'adoption de l'ordonnance sur les résidences secondaires.

Pour l'hôtellerie, l'initiative Weber acceptée par le peuple est une chance, mais uniquement "si des appartements de vacances peuvent continuer d'être aménagés dans des hôtels existants", déclare Guglielmo Brentel dans une interview parue samedi dans les quotidiens alémaniques "Tages-Anzeiger" et "Bund".

Traitement inéquitable

Le président appuie ainsi les critiques de la branche. Le secteur touristique s'oppose à ce que seule l'affection de résidences principales en secondaires soit prévue dans l'ordonnance que doit décider sous peu le Conseil fédéral, mais pas celle d'hôtels en résidences secondaires.

Ce traitement inéquitable entre propriétaires d'appartements et d'hôtels équivaut à "une discrimination", lance Guglielmo Brentel. Pour pouvoir davantage développer les hôtels existants, il faudrait autoriser des concepts "hybrides" avec des appartements de vacances à louer.

Le Conseil fédéral s'est contenté mercredi dernier de mener "une première discussion" sur l'ordonnance, sans prendre de décision sur son sort.

100 hôtels meurent par an

Le président d'hotelleriesuisse juge acceptable de ne plus pouvoir intégrer de logement en propriété à l'intérieur de nouveaux hôtels. "Mais il faut dès lors admettre qu'on ne pourra plus construire d'hôtels où on les souhaite", ajoute-t-il.

D'après lui, une centaine d'hôtels ferment chaque année leurs portes en Suisse. Un phénomène qui va s'accélérer, relève-t-il. "En faire une fabrique de saucisse ou une ébénisterie est relativement difficile - l'affectation en résidences secondaires est en revanche une bonne solution."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS